top of page

Collection armes antiques et historiques : Quel type de collectionneur d’armes historiques êtes-vous?

Découvrez votre profil de collectionneur.




Collection d'armes historiques à vendre
Collection d'armes historiques à vendre


Collection armes antiques et historiques : Qui sont les collectionneurs d’armes historiques... Il n’y a pas de réponse unique.  On reconnait 5 grandes catégories, mais autant de motivation qu’il peut avoir de collectionneurs.


Mousquet à percussion - 19e siècle
Mousquet à percussion - 19e siècle

Le collectionneur «héritier» :  Il s’agit d’un collectionneur qui hérite d’une arme antique qui a souvent été suspendue au-dessus d’un foyer ou d’un meuble.  Ces armes sont souvent conservées en souvenir d’un parent. La plupart de ses armes ont une valeur limitée en raison de leur provenance modeste, à moins qu’elle provienne d’une résidence cossue.  En revanche, certaines armes sont des trésors ignorés. La valeur marchande d’une arme repose sur plusieurs critères, dont la rareté de l’arme, son état de fonctionnement, son intérêt historique, etc.  Malheureusement, nombreux collectionneurs héritiers vivent une déception lorsqu’un expert leur confirme une valeur marchande bien inférieure à leur espoir, perception d’enfance ou valeur sentimentale.  Souvent, le meilleur endroit qui offre la plus grande valeur à une arme antique héritée demeure le haut du foyer ou du meuble auquel l’arme a toujours été suspendue.

 



Le mousquet Blunderbuss est un MUST pour les collectionneurs amateur de tir à la poudre noire
Le mousquet Blunderbuss est un MUST pour les collectionneurs amateur de tir à la poudre noire

Le collectionneur «Militia» : Souvent chasseur, policier, militaire, etc. le collectionneur «Militia» fait l’acquisition en souvenir d’une passion presque viscérale d’armes utilisées lors de ses années de service.  Au Canada avec l’adoption des nouveaux règlements sur les armes à feu qui interdisent les armes de combat, le collectionneur «Militia» doit jeter son dévolu sur des armes historiques authentiques qui sont permises, principalement si elles ont été fabriquées AVANT 1898.  Le collectionneur «Militia» aura une préférence pour les armes historiques fonctionnelles et sera emballé à l’idée d’effectuer occasionnellement des tirs à la poudre noire dans un champ ou un club de tir.  Il faut rappeler que les armes historiques authentiques ont plus de 100 ans.  Il est fortement déconseillé de les utiliser pour effectuer des tirs réels.  Il vaut mieux acquérir une réplique d’arme historique à silex si le collectionneur «Militia» souhaite s’exercer au tir à la poudre noire.  Encore une fois, il est important de respecter les règlements sur les armes à feu en vigueur, particulièrement ce qui concerne les répliques d’armes historiques.  Au Canada, les mousquets à silex reproduisant des armes fabriquées AVANT 1898 peuvent être détenus, transportés, entreposés et exposés sans permis de port d’arme.  Cependant, ce privilège est limité pour les répliques de pistolets à silex, même pour celles qui reproduisent les armes fabriquées AVANT 1898.

 


Soldat du Régiment de Berry portant un mousquet Charleville
Soldat du Régiment de Berry portant un mousquet Charleville

Le collectionneur «patrimonial» : Souvent fervent d’histoire, le collectionneur «patrimonial» recherche des armes qui sont associées à des événements historiques.  Il se passionne pour la contribution de l’arme à un conflit, pour la renommée de son utilisateur ou de l’armurier qui l’a fabriqué.  Les armes Durringer ou Probin, sont deux exemples d’armes prisées par les collectionneur «patrimoniaux». Le collectionneur «patrimonial» se donne comme mission d’être un passeur de mémoire militaire pour les générations futures.  Le collectionneur «patrimonial» recherchent de préférence des armes authentiques.  Mais, il appréciera les répliques de mousquets et de pistolets historiques pourvu qu’elles soient fidèles aux armes originales.  Il est également fréquent de retrouver des collectionneur «patrimoniaux» revêtu d’un uniforme d’un soldat du 18ième ou même 17ième siècle reproduisant les manœuvres militaires dans des événements grandeur nature.

 

Pistolet Thomas Probin - Seulement 5 exemplaires disponibles dans le monde
Pistolet Thomas Probin - Seulement 5 exemplaires disponibles dans le monde

Le collectionneur «investisseur» : Le collectionneur «investisseur» se reconnait par ses moyens financiers importants et sa vision à long terme pour la revente de ses précieux objets.  Le collectionneur «investisseur» comprend qu’il doit se limiter à l’acquisition d’armes historiques de grande valeur et éviter d’acheter toutes les armes qui lui sont offertes.  Le collectionneur «investisseur» recherche la rareté et la qualité.  Il n’hésitera pas à verser des milliers de dollars pour une arme reconnue et en demande.  Lorsqu’un collectionneur «investisseur» décide d’acquérir des répliques d’armes antiques, il ne se contentera pas d’acheter qu’une seule arme… il s’assurera de posséder une collection complète et logique de répliques.  Par exemple, il convoitera une collection composée d’au moins 4 à 6 armes d’un même fabricant; Charleville pour les armes Française ou Tower pour les Britanniques, etc.  Il opte davantage pour la qualité que la quantité d’armes à exposer.

 



Réplique d'un pistolet TOWER
Réplique d'un pistolet TOWER


Le collectionneur «compulsif» :  Il s’agit généralement d’un collectionneur en herbe qui se découvre et qui décide d’acquérir tout ce qui lui est offert.  Son objectif est d’exposer un maximum d’armes mais souvent de qualité moindre.  Cependant, la valeur de sa collection demeurera stagnante ou même baissière si sa sélection d’armes est basée sur la quantité d’armes exposées qu’à leur qualité.  Si parfois, le stade du collectionneur «compulsif» est une étape qui mènera la personne à accroître la qualité de ses acquisition pour qu’il se qualifie dans la catégorie «Patrimoniale» ou «Investisseur», plus souvent qu’autrement, le collectionneur «compulsif» abandonnera sa passion, faute de moyens, d’espace ou… par menaces du conjoint.

 


Rare exemplaire d'un pistolet fabriqué par Duringer
Rare exemplaire d'un pistolet fabriqué par Duringer


Visez la qualité plutôt que la quantité : Une collection digne de ce nom doit idéalement comporter minimalement 6 armes historiques.  Vaut mieux opter pour l’authenticité et la rareté plutôt que viser la quantité à qualité moindre.  Les répliques de qualité supérieure et fidèles aux armes originales demeurent un compromis intéressant puisqu’elles sont magnifiques à exposer et peuvent être utilisées pour le tir réel dans le respect des lois et des conditions de sécurité. N’hésitez pas à vous référer à un armurier professionnel ainsi qu’à des groupes de collectionneurs avant d’acquérir une arme historique.  Certaines répliques sont tellement réussies que même un œil averti peut s’y laisser prendre.

 


Mousquet Brown Bess
Mousquet Brown Bess


Quelques références : Un mousquet est une arme à feu portative au long canon à âme lisse. Sa mise à feu peut-être par un mécanisme à mèche, à rouet, à platine ou à percussion en usage dans l'infanterie du 16ième au 19ième siècle.  Recherchez les armes authentiques ou répliques suivantes : Brown Bess, Brown Bess Long Patern, Brown Bess India Patern, Charleville, Saint-Etienne, Tower, Durringer, Duringer, Thomas Probin, Light Dragoon, etc.

 

Communiquez avec nous pour des références additionnelles.

4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page